EnglishFrançais
Philippe Bianconi : un poète du clavier doublé d'un technicien sans reproche // Le Monde

Depuis son récital du 29 avril 2011 au Théâtre des Champs-Élysées à Paris (produit par le festival toulousain Piano aux Jacobins), le pianiste Philippe Bianconi est devenu ce qu'il a toujours été : un poète du clavier doublé d'un technicien sans reproche.

Vingt-cinq ans d'une carrière exemplaire au États-Unis, où il a remporté en 1985, la médaille d'argent du Concours Van Cliburn, n'avaient pas suffi pour qu'il s'impose dans son propre pays.

C'est désormais chose faite : à 51 ans, le français réussit désormais tout ce qu'il touche, comme en témoigne son disque Debussy chez Lyrinx, tout en retenue et élégance, au point qu'il mériterait sans doute un soupçon de folie, dont on sait le pianiste français capable.


Le Monde (15/07/2011), Marie-Aude Roux