EnglishFrançais
Philippe Bianconi : L'effet du prince // Le Figaro

Le week end musical auquel on vient d'assister au Printemps des arts de Monte Carlo était dense et riche d'enseignements.

Densité musicale certes, mais surtout émotionnelle, tant on a été conforté dans tout ce que l'on vous disait du pianiste Philippe Bianconi voici quelques semaines : cet artiste a atteint une plénitude et une maturité insoupçonnées Au cours d'une nuit du piano en quatre récitals enchaînés, partageant l'affiche avec l'Irlandais Finghin Collins, l'artiste français nous a donné l'impression de communier avec l'âme même de Schumann, sa culture littéraire et les fluctuations de son imagination poétique. Jouant avec tout le corps, il fait vivre et respirer la musique avec une liberté, une souplesse et une rondeur qui en font définitivement l'un des grands schumanniens de notre époque.


Le Figaro (12 avril 2011), Christian Merlin